La nature.

A Vesdun, la couleur des blés de la champagne berrichonne laisse la place à un paysage plus diversifié.
Le bassin parisien s’achève et le massif central commence à se dessiner à l’horizon.
La colline la plus haute s’appelle déjà montagne Sainte Agathe.
Ici se côtoient les vaches charolaises aux creux des petits vallons, la culture des céréales à mi-pente, et enfin au sommet, la vigne sur les sols les plus pauvres.
La roche mère de couleur ocre affleure au pied des sarments.

Les vignes du domaine sont implantées sur trois lieux différents :

  • Le Chaillot :
    c’est ici que furent élaborés les premiers millésimes. Le nom du domaine lui revient.

  • La Croix de l’Hommée :
    à 320 m d’altitude, les vignes dominent le village. Les racines s’installent dans la roche mère : le micaschiste.

  • Le Châtaignier sou :
    un lieu magnifique qui nous installe en douceur dans la région auvergne.


Chaque colline de la commune raconte une histoire, le patronyme des lieux témoigne, la dégustation nous le confirme. Ici l’expression du Gamay dépasse la typicité variétale, elle s’imprègne du terroir.
Nos vins Rouge et Rosé expriment l’influence de la Loire mais situé au centre de la France, Vesdun pose son regard aussi vers le sud.
L’appellation Châteaumeillant se définit ainsi de façon singulière.
Prenez une carte viticole. Isolé de la vallée de la Loire et pas assez proche des Côtes d’Auvergne, Châteaumeillant apparaît comme un petit village gaulois.
Les esprits taquins insinuent que ses vignerons auraient du mal à se plier à la loi romaine!
Un témoignage du passé ou peut être un gage de créativité pour l’avenir ?

Récemment , j’ai envisagé par simple curiosité de produire des vins blancs de pays et cela avec deux cépages que leur notoriété oppose :

  • le Chardonnay implanté sur le Chaillot.
  • le Tressailler, vieux cépage du Bourbonnais, planté au « Châtaigner sou » sur la partie du département de l’Allier de la parcelle.

La nature